NETCHAÏEV EST DE RETOUR / ON NE MEURT QUE DEUX FOIS
zoom_out_map
chevron_left chevron_right
Nouveau

NETCHAÏEV EST DE RETOUR / ON NE MEURT QUE DEUX FOIS

Musiques composées et dirigées par Claude Bolling

Music Box Records - Édition limitée à 500 exemplaires

16,80 € TTC 14,00 € (HT)
TTC Livraison sous 1 à 3 jours (France) / 2 à 7 jours (Europe + reste du Monde) selon le transporteur
check En stock

En achetant ce produit vous pouvez obtenir 1 point. Votre panier vous rapportera 1 point qui peuvent être converti en un bon de réduction de 0,25 €.

favorite Ajouter à ma liste d'envies

Vous devez être connecté à votre compte client
Paiement sécurisé

Édition augmentée et remastérisée.
Livret de 12 pages, notes internes français-anglais par Gilles Loison. 
Édition limitée à 500 exemplaires.

Music Box Records est fier de présenter, en CD et dans des versions augmentées, les partitions de Claude Bolling pour les deux films réalisés par Jacques Deray : On ne meurt que deux fois (1985) et Netchaïev est de retour (1991).

Pour On ne meurt que deux fois, dernier film écrit par Michel Audiard d’après Robin Cook, la musique se teinte d’ambiances de polar américain qui fait un parallèle entre ce genre que Deray affectionne et le traditionnel policier à la française (Clouzot, Duvivier…). Ayant en point de mire le couple Bogart-Bacall, le saxophone emblématique des séries noires s’invite tout naturellement pour habiller Barbara interprétée par Charlotte Rampling dont la voix n’est pas si lointaine de celle de Lauren Bacall. En face d’elle, Audiard a voulu Michel Serrault pour tenir le rôle de Staniland, inspecteur compétent mais terne qui va investir la personnalité de Charles Berliner dont on vient de trouver le cadavre, un pianiste désabusé. La rencontre Serrault-Rampling donne l’occasion à Claude Bolling de décoder la psychologie profonde des deux personnages à l’aide de la flûte et du saxophone.

Netchaïev est de retour, d’après Jorge Semprún, présente les retrouvailles amères de Marroux (Yves Montand), directeur de la DST et de Netchaïev (Vincent Lindon), son fils révolutionnaire. Bolling compose une marche lente à la progression martelée qui revient tout au long du film dans diverses variations. Le reste de la partition est discrète et atmosphérique mêlant émotion et suspense. Elle est livrée ici dans une version complète comprenant des inédits dont certains non utilisés dans le film.

On ne meurt que deux fois reprend le contenu de la précédente édition vinyle dans une nouvelle version remasterisée. Netchaïev est de retour a été entièrement remastérisé à partir des sessions d'enregistrement, provenant des archives du compositeur. Les notes du livret sont rédigées par Gilles Loison. Édition limitée à 500 exemplaires.

NETCHAÏEV EST DE RETOUR

1. Générique début (1:54)

2. Le retour (3:10)

3. Daniel Laurençon (1:06)

4. GJR (0:32)

5. Élie (1:34)

6. Danger (1:33)

7. L'attentat (0:34)

8. Perez (1:10)

9. Sonsoles (1:23)

10. Netchaïev (4:36)

11. Les autres (1:57)

12. Le chat et la souris (1:41)

13. Brigitte (0:53)

14. Leloy (2:24)

15. Action (1:26)

16. Martel (2:32)

17. Sylvie (0:57)

18. Marroux (Générique fin) (2:48)

Durée • 32:57

ON NE MEURT QUE DEUX FOIS

19. Générique début (3:30)

20. Berliner (1:45)

21. Barbara (1:53)

22. La douche (2:19)

23. Cabourg (2:26)

24. Chopinesque (3:30)

25. On ne meurt que deux fois (1:56)

26. Pushing my luck (4:54)

27. Éléphant rose (3:36)

28. Magical dreams (3:17)

29. Funky blues (4:35)

30. For L.A. (3:18)

Durée • 37:26

Durée Totale • 70:25

CD
MBR-207
3770017251197
Neuf
Format
CD
Vous aimerez aussi