Close
BACKGROUND TO VIOLENCE / ORCHESTRAL WORKS Agrandir l'image

BACKGROUND TO VIOLENCE / ORCHESTRAL WORKS

DCM 141

Neuf

Musique de Miklós Rózsa

Disques Cinémusique

Plus de détails

En stock

Attention : dernières pièces disponibles !

16,63 €

Ajouter à ma liste d'envies

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,25 €.


En savoir plus

Pour faire suite à notre réédition de A Time to Love and a Time to Die avec la suite Lust for Life, voici les autres oeuvres de Miklós Rózsa présentes sur le second de ces albums, paru à l’origine chez Decca et puis chez Varèse Sarabande, d’abord en 33 tours puis en CD, soit la suite Background to Violence.

Dans la présentation originale incluse, le compositeur commente lui-même les extraits de ses partitions pour ces trois excellents “films noirs” des années 1940. Ajoutons que même quand Rózsa affirme vouloir faire dans le joyeux et le léger, nommément dans le Scherzo de Brute Force ou l’Épilogue de The Naked City, il ne peut s’empêcher de nous faite bondir de notre siège d’excitation, comme pour les scènes remplies d’action ou marquées par une forte tension dramatique !

Les Oeuvres orchestrales qui composent la majeure partie de notre programme, dans une version qui paraît pour la première fois en CD, proviennent d’un autre album 33 tours que Rózsa a enregistré avec le Frankenland State Symphony Orchestra en 1957, et réédité par Varèse Sarabande en 1978. Bien que ces pièces “classiques” n’aient pas de lien avec le cinéma, les amateurs de musique de film ne risquent pas d’être déçus car le style de Rózsa y est immédiatement reconnaissable. On retrouve dans Concert Overture (1957), Three Hungarian Sketches (1939) et Theme, Variations et Finale (1933), la même effervescence et la même passion, la même palette orchestrale foisonnante qui caractérisent les 95 partitions pour le cinéma qui ont rendu Rózsa célèbre.

La production classique de Miklós Rózsa (44 opus en tout) a connu un succès durable, ce qui constitue une exception pour un compositeur de musique de film populaire installé à Hollywood, lauréat de trois Oscars. Ce prodige a également trouvé le temps d’enseigner son art pendant 20 ans à l’Université de la Caroline du Sud, notamment à Jerry Goldsmith. Pourtant, ses propres enregistrements des oeuvres rassemblées ici ont été négligés par l’industrie de la musique, et cela bien qu’ils demeurent les meilleurs selon nous.

Alors que la suite Background to Violence est en stéréo, un peu de réverbération a été ajoutée aux pièces de concert monophoniques afin de leur conférer du relief. Les deux enregistrements proviennent de supports vinyle en excellente condition. Livret de 12 pages en couleur.

BACKGROUND TO VIOLENCE (1958) stereo
Music composed by Miklós Rózsa
conducting the Frankenland State Symphony Orchestra

01 Prelude to Murder (Brute Force 1947) 4:45
02 Notturno (Brute Force) 5:08
03 Scherzo (Brute Force) 2:04
04 Despair (The Killers 1946) 3:12
05 Pursuit (The Naked City 1948) 2:25
06 Epilogue: The Song of a City (The Naked City) 3:10
TT 21:00

ORCHESTRAL WORKS (1957) mono
Music composed by Miklós Rózsa
conducting the Frankenland State Symphony Orchestra

07 Concert Overture, Op. 26 10:45
Three Hungarian Sketches, Op.14
08 I. Capriccio 4:48
09 II. Pastoral 7:30
10 III. Danza 7:25
11 Theme, Variations and Finale, Op. 13 18:11
TT 48:54

Close